Premiers résultats du programme SaveBuxus

Deux synthèses en accès libre pour aider les professionnels à mieux lutter contre la pyrale et le dépérissement du buis.

ASTREDHOR et Plante & Cité, coordinateurs du Programme SaveBuxus, et leurs partenaires, l’Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne de l’Inra PACA et Koppert France, publient les premiers résultats de leurs recherches sur deux bioagresseurs du buis : la pyrale et Cylindrocladium buxicola.

Ces deux synthèses donnent de premiers éléments pour mieux comprendre et limiter les attaques de ces bioagresseurs qui ravagent les plantations de buis, depuis la fin des années 2000. Elles s’adressent aux professionnels de l’horticulture, de la fleuristerie, du paysage, mais aussi aux collectivités, producteurs et gestionnaires de buis.

Démarré en 2014, le programme SaveBuxus, qui se poursuivra jusqu’en 2017, a pour objectif d’apporter des solutions concrètes pour lutter efficacement contre la pyrale et Cylindrocladium buxicola. Les expérimentations sont réalisées dans les parcs et jardins de collectivités partenaires, dans cinq stations d’expérimentation d’ASTREDHOR.

Première étape des avancées du Programme SaveBuxus, deux synthèses thématiques présentent les résultats et les principaux enseignements de la première année d’expérimentation du programme. Elles portent sur des aspects essentiels de préservation des buis contre la pyrale et Cylindrocladium buxicola.

La synthèse sur le volet ‘pyrale du buis’, dont la rédaction a été coordonnée par Plante & Cité, permet de mieux comprendre la biologie de la pyrale du buis en France. Elle rappelle les différentes techniques de gestion testées sur les divers stades : agents entomopathogènes (stade chenille), piégeage (stade adulte, papillon), parasitoïdes oophages (stade œuf). Un nouveau piège spécifiquement adapté à la pyrale a été développé dans le cadre du programme. Il sera commercialisé en 2016 sous le nom de Buxatrap par la société Koppert et pourra être une des composantes d’une stratégie de gestion efficace.

La seconde synthèse consacrée au ‘dépérissement du buis induit par Cylindrocladium buxicola’ a été rédigée par ASTREDHOR. Elle permet de donner aux professionnels les premières bases de connaissances sur la tolérance du buis à la cylindrocladiose (évolution des dégâts, les différences de sensibilité entre variétés et espèces), la recherche de produits alternatifs contre Cylindrocladium buxicola mais aussi les bonnes pratiques en prévention contre le dépérissement du buis.

Prochaine étape du Programme, la rédaction d’un Guide de bonnes pratiques en prévention contre le dépérissement du buis qui sera prochainement proposé en libre accès. Cet ouvrage, rédigé par Pauline Tolle et Laurent Jacob d’ASTREDHOR, a vocation à fournir aux gestionnaires d’espaces verts et producteurs de buis un recueil des connaissances et des comportements appropriés pour enrayer la progression de C. Buxicola.

Ces premiers résultats feront l’objet de mises à jour aux étapes clés du programme d’ici la publication du rapport définitif en 2017.

Le Programme SaveBuxus est réalisé grâce à l’engagement de partenaires financiers : VAL’HOR, FranceAgriMer, l’ONEMA dans le cadre du plan Ecophyto, Koppert France et la Fondation de France.

Vous pouvez télécharger les documents.

%d blogueurs aiment cette page :